EXCLUSIF : Nabila Rod, de la musique au Cinéma !

exclusif-interview-nabila-rod-broken-lefilmcamerounais-7

L’Artiste et musicienne Nabila Rod fait ses premiers pas au Cinéma par la grande porte et endosse la casquette de 1er rôle du film “BROKEN” réalisé par Anurin Nwunembom à découvrir bientôt sur vos grands écrans, une production Blue Rain Entertainment de la boss Lady Syndy Emade ! Entretien exclusif à lire.

Le Film Camerounais : que pensez-vous de votre début glorieux en tant qu’artiste musicienne à l’heure actuelle ?
Nabila Rod : déjà je suis très reconnaissante envers mes fans et ceux qui me soutiennent ainsi que mon équipe, car c’est grâce à eux que je suis à ce niveau.  Cela dit, je pense que j’ai encore du chemin à faire pour atteindre mes objectifs mais je suis vraiment contente de voir que les choses avancent et je rends grâce au Seigneur pour ça.
L.F.C : à quel moment avez-vous pensé qu’il fallait se lancer dans le 7ème art, avez-vous le sentiment d’accomplir une vocation ou bien il y a autre chose qui  vous aurait convaincu de vous lancer dans ce domaine ?
N.B : honnêtement, je n’ai pas eu de moments auquel j’ai pensé m’associer à ça. L’occasion s’est présentée et j’ai pas hésité. Certes, quand j’étais petite je faisais des sketchs à l’école et dès fois quand je me retrouve avec des humoristes, j’arrive facilement à jouer un rôle. J’aime beaucoup le Cinéma. Mais bon, je ne me suis jamais dit qu’il fallait que j’essaie un peu. C’est juste que j’aime essayer des nouveaux trucs, j’aime bien me découvrir et savoir ce que je peux faire, et quand je me donne, je le fais bien. Donc quand l’occasion s’est présentée je me suis dit “pourquoi pas ?” C’est le moment de voir mes talents cachés (rires).
exclusif-interview-nabila-rod-broken-lefilmcamerounais-4
L.F.C : Qui vous a fait cet appel à transiter dans le Cinéma, quelle a été l’opportunité ?
N.B : La productrice Syndy Emade de Blue Rain Entertainment. J’étais vraiment ravie qu’elle ait pensée à moi pour son film “BROKEN”. Je n’ai jamais fait ça du coup je comprenais pas pourquoi elle m’avait choisi. Mais c’était une belle surprise et je lui serais toujours reconnaissante car elle a cru en moi et elle m’a fait confiance pour son projet. Et déjà que j’aime beaucoup le Cinéma et tout ce qui va avec. Être dans la peau d’une autre personne et jouer un rôle contraire à qui vous êtes vraiment. C’était tentant et j’étais vraiment contente et excitée de faire ça.
L.F.C : Quels sont selon vous les atouts qu’un acteur artiste musicien ne partage pas avec les autres ?
N.B : Je dirais que c’est la polyvalence qui fait la différence. Être capable de tout faire sans forcer. Tout le monde peut jouer ou faire des clips, mais tout le monde ne peut pas être acteur. Comme tout le monde peut chanter mais tout le monde ne peut pas être artiste, car ça demande une grande capacité d’adaptation, de créativité et de sensibilité. Quand tu arrives à être acteur artiste musicien, ça veut dire que tu es amené à te diversifier facilement dans n’importe quoi et même la réalisation.
L.F.C : Bien avant votre  entrée dans le Cinéma, est-ce que vous vous êtes frottée aux réalisateurs de films ?
N.B : J’ai fait des clips avec des réalisateurs comme NS Pictures et je suis aussi apparue dans des clips, mais ce n’est pas comme au Cinéma ; car là tu joue un rôle, tu dois commander tes émotions devant une caméra et des gens te regarde. Tout est nouveau et différent.
exclusif-interview-nabila-rod-broken-lefilmcamerounais-1
L.F.C : vous sentez-vous prête à faire vos premiers pas dans ce domaine ?
N.B : ah oui, très prête!!
L.F.C : vous allez débuté aux côtés de personnalités réputées du domaine comme Nchifor Valéry, Prince Ojay ou encore John Dumelo. Qu’est-ce que cela vous inspire ?
N.B : c’est un honneur. J’avais l’habitude de voir leurs films à la télé, mais maintenant je suis près d’eux et ça prouve juste qu’il n’est pas interdit de rêver et que tout est possible .
L.F.C : de quelle manière pensez-vous pouvoir apporter un plus dans ce qui se fait déjà dans le Cinéma Camerounais ?
N.B : je crois que ce sera la première fois au Cameroun qu’une jeune artiste décide aussi de faire du Cinéma et en plus être l’actrice principale. On a l’habitude de voir les mêmes têtes à la télé. Du coup, je crois que mon petit plus sera de pousser les jeunes à s’ouvrir et s’intéresser un peu plus au Cinéma et savoir qu’on peut tout faire et très bien faire. Peut-être plus tard je m’intéresserais à la réalisation des films on ne sait jamais, mais tout en ramenant le côté urbain et jeune de la musique au Cinéma.
L.F.C : allez-vous associer la musique au cinéma ou alors vous pourriez mettre un terme à votre carrière de musicienne et vous consacrer essentiellement au Cinéma ?
N.B : la musique c’est ma passion depuis ma tendre enfance et je découvre encore le Cinéma. Même si j’y prends goût et j’espère aussi exercer dans ce domaine. je pense que je vais associer les deux et ça tombe bien car le Cinéma m’aide à me découvrir un peu plus tout comme la musique m’aide à évacuer des émotions. Dans tous les cas, les deux me passionne énormément.
exclusif-interview-nabila-rod-broken-lefilmcamerounais-2
Propos recueillis par N.J.S.
Advertisements

NEWS : “BROKEN”, un film attendu au casting cinq étoiles

broken-anurin-nwunembom-lefilmcamerounais-6
Syndy Emade dans “BROKEN”

“BROKEN”, le nouveau bébé de la société de production de l’Actrice et productrice Syndy Emade Blue Rain Entertainment, est désormais sur toutes les lèvres et à raison ! Les petits plats sont mis dans les grands, la communication est faite régulièrement pour nous faire languir et surtout, le casting cinq étoiles rassemblé autour du Réalisateur du film Anurin Nwunembom (“Meilleur Acteur” dans un court métrage – LFC Awards 2018) suscite un véritable engouement autour du projet.

L’attente est longue pour les mordus de Cinéma made in 237Land, mais elle peut définitivement en valoir la peine. “BROKEN” nous fait de belles promesses et au vu des photos plateaux, elles risquent d’être toutes tenues. Le mystère reste cependant entier sur l’histoire que le film va nous raconter, alors la Rédac’ a décidé de se l’imaginer à travers l’ambiance et le contenu des différentes photos disponibles.

broken-anurin-nwunembom-lefilmcamerounais-7
John Dumelo dans “BROKEN”

“BROKEN” va certainement parler d’Amour dans un milieu aisé : jusque là, rien d’extraordinaire. Si on y ajoute un rapport de force, entre des Hommes charismatiques qui portent le pantalon comme il se doit et des Boss Ladies qui n’ont pas l’intention de se laisser marcher dessus, cela pourrait devenir intéressant. La Rédac’ perçoit également un triangle amoureux autour de Syndy Emade, John Dumelo et Nabila Rod qui fait ici ses premiers pas au Cinéma.

 

Mais “BROKEN” évoque aussi une rupture violente, lorsqu’on sait que “brisé“, “cassé” en sont les significations française du titre. Qui est brisé(e) ? Notre jolie mariée (Syndy Emade) et son foyer, ou cela touche également son travail, sa famille, ses ami(e)s ? L’ambiance que l’on perçoit à travers les photos plateaux ne présage en effet rien de bon, ni de très positif pour nos différents personnages. La Rédac’ espère cependant que Anurin Nwunembom saura nous faire traverser différentes émotions à travers le film, évitant de tomber dans le pathos* ou de dépeindre une descente aux enfers où le paradis arrive ensuite comme un cheveu sur la soupe ou n’existe tout bonnement pas.

broken-anurin-nwunembom-lefilmcamerounais-13
Anurin Nwunembom, réalisateur de “BROKEN”

Au casting, on retrouve également le multi primés Alenne Menget (“A good time to divorce“), Prince Ojay et son côté mauvais (beau) garçon, Nchifor Valéry qui n’hésite pas à enfiler des gants de boxe et la Rédac’ se demande si Brenda Shey Elung apparue sur quelques photos est du casting ou de la Team production.

broken-anurin-nwunembom-lefilmcamerounais-15
Prince Ojay, Nabila Rod et Nchifor Valéry

Syndy Emade et Blue Rain Entertainment se sont-ils lancés un pari risqué tant le film est désormais attendu ? C’est tout ce que l’on souhaite de voir davantage dans le Cinéma made in Cameroun. Prendre des risques fait partie du métier et la Production l’a visiblement bien compris. Néanmoins, un film alignant une brochette aussi importante de People a deux fois plus de chance de décevoir à la moindre petite faiblesse, surtout au niveau de l’histoire. En résumé, “BROKEN” n’aura littéralement droit à aucun cadeau de la part d’un public qui va certainement considérer qu’ils ont “tout eu” pour faire un bon film.

* Pathos = souffrance, passion, affect.