Category Archives: A l’affiche

A L’AFFICHE : Minga, “l’unstoppable”

minga-et-la-cuillere-cassee-claye-edou-lefilmcamerounais-4

L’engouement du public pour le film ‘‘Minga et la cuillère cassée’’ reste inaltérable deux années après sa sortie officielle. Le public s’est massivement mobilisé pour aller suivre la projection du de l’oeuvre de Claye Edou ce mercredi 24 avril 2019 à l’Institut Goethe de Yaoundé.  Un retentissement qui arrive juste après la nouvelle récompense reçue au Festival Kingstoon en Jamaïque.

Une masse importante de personnes s’est déplacée pour aller communier avec le Cinéma Camerounais.  La salle de projection de l’institut Goethe était en panne de places. Le film, comme d’habitude, a suscité beaucoup d’émotions dans le public. Certains participants se sont identifiés aux personnages, pendant que d’autres à travers ce film ont reçu une petite piqûre de souvenir de leur enfance.

Ce film me fait voyager dans le temps. Quand je le regarde, je pense directement à ce grand feux qu’allumais souvent mon grand-père à chaque fois qu’il nous contait cette histoire riche de conseils.

Nous confie Godlove.

minga-et-la-cuillere-cassee-claye-edou-lefilmcamerounais-2

Les expressions  et séquences telles que ‘‘Kodogologokooooo’’, ‘‘Wanda’’, les répliques de Mamie Kaba et  les pas de danse esquissés tout le long du film ont mis la salle dans une  grande ambiance cinématographique. A la fin de la projection, l’on pouvait écouter des enfants reprendre ces paroles avec beaucoup de maitrise et d’enthousiasme. Une grande satisfaction pour le réalisateur Claye Edou.

J’en retiens une très grande joie, ça a été un véritable moment de communion. Très heureux de voir le public adhérer au film.

minga-et-la-cuillere-cassee-claye-edou-lefilmcamerounais-6
(c) Dolly Nwafo

Il faudrait rappeler que “Minga et la cuillère cassée” est une histoire adaptée entre deux générations différentes, facilitant ainsi la transmission de la mémoire.

Minga c’est une double inspiration. C’est un conte que nos parents  nous faisaient écouter dès le bas âge. Et je me suis aussi inspiré du recueil de contes Camerounais  “La cuillère cassée”  de Charles Binam Bikoi et de Emmanuel Soundjock, paru  en 1970.

Explique Claye Edou.

minga-et-la-cuillere-cassee-claye-edou-lefilmcamerounais-5
(c) Dolly Nwafo

Cette forte base historique confère à ce film une grande valeur artistique. Malgré le fait que l’histoire soit ancienne, cela n’empêche en rien « Minga et la cuièllere cassée » de parler aux jeunes d’une génération bien plus lointaine à l’histoire.  Deux semaines avant cette projection, Claye Edou avait triomphé au Festival Kingstoon en Jamaïque, remportant le titre de “Meilleur Long-métrage International“.

plus on est récompensé plus ça crée le buzz et du coup le public est attiré. Pour le coup de ce soir, je pense que la victoire à Kingston en est pour quelques chose. Je n’hésiterais pas à programmer une autre projection si l’occasion m’était donnée.

Rejoindre la Page Facebook Officielle du film ICI.

N.J.S.

 

Advertisements

FESTIVAL : Ecrans Noirs 2019, l’édition de toutes les revendications ?

festival-ecrans-noirs-2019-lefilmcamerounai-5

La 23ème édition du Festival Ecrans Noirs ne s’annonce pas de tout repos pour le comité d’organisation dudit Festival, cette année. L’appel à films n’est pas encore terminé, qu’il pleut littéralement des revendications de toute part, qui rendent les perspectives de cette 23ème édition aussi floues que le logo que vous voyez sur ce chapeau. Vivement la conférence de presse !

La Rédac’ ne saurait vous dire où tout a commencé, mais elle a quand même sa petite idée : John Dumelo. L’acteur ghanéen a été en effet annoncé en grande pompe sur la page Facebook Officielle du Festival Ecrans Noirs comme invité potentiel de marque de cette 23ème édition. Quelques minutes plus tard, un hashtag naissait sur la toile, lancé par le Cinéaste Raphael Matouké : #ngijolauxecransnoirs2019. Devenu très vite viral, le mouvement n’a pas été du goût de tout le monde, puisque le réalisateur du court-métrage “Noqra Zarka” (nommé aux LFC Awards 2018) Eric Demtare, a réagi à contre-courant d’un engouement qui se faisait de plus en plus grandissant.

festival-ecrans-noirs-2019-lefilmcamerounai-3

De quels “VRAIS” problèmes parlent-ils ? Nous avons bien entendu mené l’enquête pour vous ! Tout d’abord, les conditions de projection des films en salles : elles atteindraient parfois, si ce n’est souvent, la jauge “exécrables”. Ensuite, le public absent de quasiment toutes les séances, mais pourtant présent aux Cérémonies d’Ouverture et de Clôture. Les théories vont bon train sur le désintérêt de ce public tant convoité par les Cinéastes et par le Festival lui-même, mais beaucoup estime que faire payer l’entrée par exemple est une erreur, surtout lorsque le premier objectif est de réconcilier les films avec leur cible. La multiplication des lieux de projections serait un autre problème, parce que les spectateurs n’ont pas la possibilité de voir tout ce que la programmation a concocté pour eux. Frank Olivier Ndéma a ainsi lancé à son tour un hashtag “#PublicEnSalle2019”, allant jusqu’à proposer une stratégie aux airs de défi au Délégué Général Bassek Ba Kobhio, à qui il promet de remplir deux séances de n’importe quelle production si on lui donne en contrepartie ce qu’il veut.

festival-ecrans-noirs-2019-lefilmcamerounai-2

Le problème qui a été soulevé par le hashtag #ngijolauxecransnoirs2019 est celui de la valorisation des talents Camerounais. Les passions ont été déchainées, le sujet s’est même éloigné jusqu’à attirer l’attention de la bloggueuse béninoise et passionnée de Cinéma Cornélia Glele, qui s’est étonnée de certains propos qu’elle a jugé (à raison ?!) “Xénophobe”. La présence de Thomas Ngijol au Festival Ecrans Noirs est-elle une priorité face à des mauvaises conditions de projection, à un public absent en salles, à des Cinéastes qui estiment être peu considérés durant le Festival ? C’est la question que s’est apparemment posée Eric Demtare. En réponse au buzz qu’a été ce hashtag, le Festival a posté une photo de l’acteur Alain Bomo Bomo, suggérant la possibilité qu’il soit le Maitre de Cérémonie de cette 23eme édition.

festival-ecrans-noirs-2019-lefilmcamerounai-1

Le Festival Ecrans Noirs a lieu cette année du 13 au 20 juillet 2019. La conférence de presse est attendue de pied ferme par la communauté des Cinéastes et son Délégué Général, Bassek Ba Kobhio, devra certainement s’armer de réponses convaincantes et agir ensuite de façon concrète pour montrer qu’il est à l’écoute, toujours.