Tag Archives: le film camerounais

AWARDS : Trophées Francophones à Yaoundé, une leçon de Cinéma !

trophées-francophone-2017-lefilmcamerounais-9
Georges Madiba (Dir. de la Cinématographie) & Gérard Essomba (acteur – “Prix d’Honneur”)

La soirée du samedi 16 décembre a vibré au rythme des Trophées Francophones du Cinéma, qui depuis le 4 décembre dernier a posé bagages dans la ville de Yaoundé. Le Film Camerounais était présent à cette remise de récompenses au Palais des Congrès : quelle (belle) leçon !

C’est simple : les Trophées Francophones du Cinéma ont prouvé qu’un événement digne de ce nom et à la hauteur de ce qu’est le 7ème Art dans sa nature la plus profonde est possible au Cameroun ! Quel bonheur de voir tant de chic, de glamour, de professionnalisme et de fluidité dans l’organisation d’une soirée qui ne se voulait pas seulement exceptionnelle, mais qui l’a été à tous points de vue … ou presque.

trophées-francophone-2017-lefilmcamerounais-7

Mais avant toute chose, nous souhaitons évoquer l’engouement en salle (Canalolympia Yaoundé) de nombreux cinéphiles qui ont fait le déplacement découvrir les films en compétition. Une mention spéciale, qui lui a d’ailleurs valu un prix du public à Thierry Ntamack, qui a battu un joli record avec son film “La Patrie d’Abord“, car il y avait tellement de monde que la projection a eu lieu en simultanée à l’extérieur de la salle. Le film avait au total 6 nominations et repart avec deux prix, dont celui de Greg Belobo qui a remporté ex aequo le prix du meilleur second rôle. L’autre ex aequo de la soirée côté Cameroun a été “Djambar : Sembène l’insoumis” d’Eric Bodoulé Sosso, un excellent documentaire que nous vous recommandons de voir absolument si vous êtes un passionné de Cinéma.

Accompagné par le duo de charme Moustik – Laura Dave, nous avons tous vécus une soirée de remise de trophées dont nous nous souviendrons longtemps. La scène était magnifiquement éclairée, les moyens techniques mis à disposition étant à la hauteur de la qualité exceptionnelle du retour vidéo que nous avions dans l’écran géant de la salle. C’est avec classe que des personnalités du milieu du Cinéma à l’instar de Claire Denis la présidente du Jury, ont défilé sur la scène, accompagnés d’un orchestre qui avait pour le coup l’art de la synchronisation. Les différents intermèdes musicaux ont donné le souffle parfait nécessaire pour une soirée équilibrée avec une mention très spéciale à Kareyce Fotso, dont la prestation restera à notre sens la meilleure de la cérémonie.

Mais le vrai moment de la soirée, a certainement été cet hommage incroyable rendu à Gérard Essomba. Un instant magique durant lequel le temps s’est arrêté, où nous avons tous mesurés l’ampleur de la carrière de l’Homme, où nous nous sommes sentis fiers de pouvoir compter une telle figure dans notre cinématographie nationale. Son prix d’Honneur, comme une évidence … Gérard Essomba est un Grand et nous en appelons à la jeune génération de Cinéastes Camerounais : réveillez-vous !

trophées-francophone-2017-lefilmcamerounais-4

Les Trophées Francophones nous ont donné une belle leçon de Cinéma, en nous montrant sans fioritures la valeur de cet art via les moyens humains et techniques déployés pour que cette cérémonie reste à jamais gravée dans nos mémoires. La magie a opéré : tout simplement.

Crédit photos : Trophées Francophones du Cinéma 

Advertisements

PREMIERES : “A man …”, “Cauchemar …”, “Minga …”, “Mary Jane”

avant-premiere-cameroun-lefilmcamerounais-15
Avant-Première “MINGA ET LA CUILLERE CASSEE” de Claye Edou

Depuis quelques semaines, il pleut des Avant-Premières en 237Land ! Ce qui a l’air d’un phénomène de mode, témoigne en fait d’une envie de Cinéma de plus en plus forte des cinéphiles du pays, mais aussi une volonté des Cinéastes de franchir un nouveau cap dans la façon de promouvoir leurs films.

Chez Le Film Camerounais, nous ne cachons pas notre plaisir de voir des Avant-Premières se multiplier un peu plus chaque jour ! Courts-métrages, longs fiction et animation, tout y passe ou presque. Nous attendons patiemment que le documentaire soit moins timide de ce côté là.

avant-premiere-cameroun-lefilmcamerounais-26
Frank Olivier Ndéma – réalisateur du CM “Mary Jane”

Le producteur et désormais réalisateur Frank Olivier Ndéma a récemment présenté son court-métrage de genre “Mary Jane” à la salle Sita Bella, dans une salle comble composée de personnalités du monde du Cinéma, de Cinéastes en tous genres et autres cinéphiles. La campagne autour du film a été efficace, avec un déploiement visible de l’équipe de production qui a décidé de ne pas rester là à attendre voir espérer que la séance se remplisse d’elle-même.

A Douala et à Yaoundé, l’équipe du film “A man for the week end” dirigée de mains de maitre par l’actrice et productrice Syndy Emade a mis les petits plats dans les grands. Une Première digne d’Hollywood a eu lieu à Canalolympia Bessengué et au Hilton avec à chaque fois le même mot d’ordre : nous en mettre plein la vue ! Nous déplorons cependant le prix des billets (jusqu’à 50.000fcfa !), qui rendait cette Première élitiste et moins accessible à tout un chacun.

avant-premiere-cameroun-lefilmcamerounais-6

Côté com’, le pari a été totalement réussi et les photos de l’événement une fois achevé donnaient effectivement sacrément envie. Le Ministre des Arts et de la Culture le Professeur Narcisse Mouellè Kombi a même répondu présent, ainsi qu’une fois de plus l’incontournable Cinéaste et promoteur du Festival Ecrans Noirs Bassek Ba Kobhio alias BBK qui était aussi aux premières loges lors de la projection de “Mary Jane”.

“Cauchemar Vivant” de Blaise Ntedju alias Option n’a pas été en reste dans sa démarche de vouloir attirer son public en salle. Canalolympia Bessengué a été une fois de plus choisie par le producteur et réalisateur de “Miranda“, mais les retours sont plus timides côtés visuels ou alors les photos officielles nous ont totalement échappé. Néanmoins, l’engouement s’est fait ressentir le jour de l’Avant-Première grâce aux selfies de spectateurs et Cinéastes, mais nous regrettons l’absence d’un photographe officiel.

avant-premiere-cameroun-lefilmcamerounais-21

Enfin, la dernière Avant-Première dont nous souhaitons vous parler est celle du long-métrage d’animation “Minga et la cuillère cassée“, qui a eu lieu le même jour que celle de “Mary Jane” de Frank Olivier Ndéma mais à Douala cette fois. Tandis que “A man for the week end” s’envolait pour Hollywood, la Team Minga a elle décidé de mettre également les petits plats dans les grands, mais en ne perdant rien de son africanité.

avant-premiere-cameroun-lefilmcamerounais-20

En effet, le film étant l’adaptation d’un conte africain, le dress code a été d’emblée défini par le producteur et réalisateur Claye Edou, qui a lui aussi gagné son pari de nous en mettre plein la vue sans jamais s’éloigner du contexte 100% africain ! Le plus a certainement été la présence des deux personnages Minga et Lobè avec qui on pouvait taper la pause, ainsi que l’affluence de parents accompagnés de leurs enfants pour déguster le film.

La cerise sur le gâteau pour toutes ces Avant-Premières a été les différentes standing ovation auxquelles chaque film a eu droit, chacun avec sa particularité. Chez Le Film Camerounais, nous souhaitons dire un immense BRAVO à toutes les équipes de ces films, qui ont su réconcilier le public avec les différentes salles de Cinéma où ont été projetées leurs oeuvres !