EXCLUSIF : Canal 2 Movies, Ousmane Stéphane répond …

canal-2-movies_o.jpg

A Douala, le 17 mai 2016

A propos de votre article intitulé « Canal 2 Movies ne fait ni du Cinéma, ni de mal à personne »

J’ai lu avec beaucoup d’intérêt votre article intitulé “Canal 2 Movies ne fait ni du Cinéma, ni de mal à personne”.

L’article est écrit avec beaucoup de style et une pointe d’humour que seuls décèlent les personnes ayant une certaine capacité de compréhension. A dire vrai, je me suis moi-même retrouvé à secouer énergiquement la tête plusieurs fois en signe d’approbation.

Seulement, une chose que vous avez dite m’a alerté parce que cela remet en question toute la philosophie même de la chaine. Vous dites, pour paraphraser que “Canal 2 Movies n’est pas l’univers du Cinéma Camerounais”.

Je voudrais ici vous proposer ainsi qu’aux lecteurs, une autre lecture de ce slogan.

Canal 2 Movies se veut l’univers du Cinéma Camerounais. S’il faut qu’elle le soit uniquement “lorsque la chaine décide de diffuser  un Mâh Saah Sah de Daniel Kamwa et uniquement des films de cet acabit”, c’est à mon avis à ce moment là qu’elle sera passée à côté de son slogan.

Et ceux qui sont moins que cela, devons-nous les mettre à la poubelle ?

En réalité, si Canal 2 Movies décidait de ne diffuser que les films de cet acabit, il y aurait moins d’une vingtaine de films à diffuser et cela en remontant depuis les début du Cinéma Camerounais avec Aventure en France de Jean Paul Ngassa, Tam-tam à Paris de Thérèse Sita-Bella, Muna Moto de Dikonguè Pipa … Et plus récemment Le Cercle des pouvoirs de Daniel Kamwa ou encore Sango Malo de Basseck Bah Kobhio.

En fait, ce que Canal 2 Movies propose c’est de créer un univers où on retrouverait tous les Cinéastes camerounais. Seulement, le challenge doit être pour les dirigeants, de faire et de montrer au public la différence entre les bons films et les “mauvais films”.

Les créateurs de la chaine ne sont pas des Cinéastes. Ce sont des hommes de télévisions et des businessmen qui ont voulu mettre à la disposition des Camerounais un outil qui serait l’univers du Cinéma Camerounais. Ils ont aussi un souci d’encadrement et d’accompagnement des jeunes.

Cela fait deux ans que la chaine existe et elle n’arrive pas encore à trouver ses marques. Pas besoin de chercher à qui la faute. La seule chose importante à savoir est que la chaine a décidé de se tourner vers l’avenir et donner d’une certaine façon “à César ce qui appartient à César”.

Aujourd’hui, ce sont les Cinéastes qui à travers moi dirigent la chaine. C’est donc à nous de décider d’en faire l’univers du Cinéma Camerounais de la façon qu’il nous plaira et d’en faire ce que nous voulons que notre Cinéma soit.

Sinon, comment leur en voudrons-nous s’ils disaient plus tard : “On a donné la chaine aux Cinéastes et ils ont échoué ?”

Ousmane Stéphane,

Canal 2 Movies Manager

Advertisements