TO READ : le Cinéma, ils en rêvent tôt !

enfants-afrique-re%cc%82ve-cinema-lefilmcamerounais-3

Les plus grands Cinéastes du monde vous le diront : le Cinéma, on en rêve tôt, voir très tôt. Si vous passez un peu de temps sur la toile et notamment les réseaux sociaux, de temps à autre, vous remarquerez ces visuels d’enfants partout en Afrique qui jouent aux apprentis réalisateurs, techniciens ou acteurs. Et si nous décidions de contribuer à rendre leurs rêves réalité …

Chez Le Film Camerounais, nous pensons qu’il est grand temps que l’on donne la possibilité, l’espace et l’encouragement nécessaire à ces graines de Cinéastes. Récemment, nous vous parlions du défunt réalisateur Arthur Si Bita, qui lui a commencé à créer des petits films d’animation avec des moyens rudimentaires dès l’âge de neuf ans. Dans un autre papier, nous vous évoquions également la présence de plus en plus fréquente sur nos écrans d’enfants acteurs.

Dans un pays où la notion de rêve est beaucoup trop pris au premier degré, il est désormais plus que nécessaire qu’elle soit redéfinie et que chacun de ces rêves puissent un jour proche devenir réalité. Ceci en va, nous le pensons, de la responsabilité des Cinéastes de l’ancienne et même de la nouvelle génération en Afrique, qui écartent encore beaucoup trop leur entourage de leurs plateaux.

enfants-afrique-re%cc%82ve-cinema-lefilmcamerounais-2

Un enfant qui montre son intérêt pour le Cinéma doit tout de suite être stimulé et encouragé, sans pour autant le confondre avec un adulte et ne jamais oublier que pour lui, il s’agira d’un jeu jusqu’à ce qu’il grandisse suffisamment pour gagner en maturité. Si la nouvelle génération est incapable d’apprendre de l’ancienne ou l’ancienne incapable de transmettre à la nouvelle, l’espoir c’est définitivement eux.

Soussaba Cissé “Ngunu Ngunu Kan” (fille du réalisateur Souleymane Cissé), Homeida Béhi  “Nesma” (fils du réalisateur Ridha EL Béhi) ou encore Leyla Bouzid “A peine j’ouvre les yeux” (fille du réalisateur Nouri Bouzid) ont grandi sur des plateaux. Loin de faire des films comme Papa, chacun s’est défini cinématographiquement de manière singulière et avec ses propres particularités et aspirations.

enfants-afrique-re%cc%82ve-cinema-lefilmcamerounais-9
visuel by William Nsai

Mais aucun enfant n’a besoin d’être fils ou fille de pour faire du Cinéma, la preuve avec la petite Emet Mfegue, actrice principale du court-métrage à venir “ASHIA” de Françoise Ellong découverte grâce à un casting lancé par la réalisatrice quelques semaines avant le tournage. Seul compte la passion et le dévouement à vivre pleinement cette vocation.

Advertisements