À L’AFFICHE : « Le serpent de Bronze », le dernier film de Thierry Ntamack

le-serpent-de-bronze-dernier-film-thierry-ntamack-lefilmcamerounais-1
© Picture from Thierry Ntamack Facebook account

Deux ans après « La Patrie d’abord », l’acteur et réalisateur Thierry Ntamack signe son grand retour avec le long métrage « Le serpent de Bronze », qui retrace le parcours du Dr Ben Faycal, médecin engagé et mort subitement en 2014 à Garoua, victime de la morsure d’un cobra.

L’acteur et réalisateur Thierry Ntamack est de retour avec “Le serpent de Bronze” un film inspiré de la vraie vie du docteur Ben Faycal, médecin dans un hôpital reculé de Garoua. Pour rendre hommage à ce médecin qui a fait primer la santé de ses patients sur toute autre considération , le réalisateur de « La Patrie d’abord » (2016) et « Le Blanc d’Eyenga 1» (2012) et « Le Blanc d’Eyenga 2 » (2014) a opté pour un casting de marque dont Gohou Michel, ainsi que Souke et Siriki des Bobodiouf.

Né en 1986 à Makabaye dans l’extrême Nord, le Dr Ben Faycal sera nommé en 2002, après son doctorat, en tant que Directeur de l’Hôpital du District de Poli dans la région du Nord. Très investi dans son travail, le Dr Faycal va alors entamer une transformation profonde de cet hôpital désuet et moribond pour en faire un véritable lieu de soins pour ses patients. Mais le 4 novembre 2014, victime de la morsure d’un cobra dont aucun hôpital des alentours ne possède l’antidote, il rendra l’âme.

dr-faycal-dernier-film-lefilmcamerounais-3

Le dernier film de Thierry Ntamack, qui joue le rôle principal du Dr Faycal est un éloge à ce médecin héroïque. C’est aussi son premier long-métrage à teneur historique, après « La Patrie d’abord », son premier essai de film de guerre.

M.N.

Advertisements