Category Archives: Festivals

FESTIVAL : Festico 2019, une édition riche en innovations

festico-yaounde-ferdinand-engo-lefilmcamerounais-13

La conférence de presse de la 7ème édition du festival international des images comiques (FESTICO), présidée par Mouté Césaire, promoteur du Festival  SHORT FIRST,  s’est  tenue jeudi 02 mai 2019.  C’est dans la salle Sita Bella que la grande équipe du comité d’organisation a dévoilé le programme de déroulement des activités et présenté quelques innovations de l’édition 2019 qui bat déjà son plein dans la ville de Yaoundé.

Tenu chaque année presqu’à la même période, la  7ème édition aura ainsi lieu 02 au 05 mai 2019.  Pendant 3 jours, nous retrouverons les rubriques  habituels que sont les projections en salles et en plein air, stand up/one man show, ateliers de formation et échanges professionnels. En outre du programme connu par tous, Engo Ferdinand, promoteur du Festival a ponctué l’édition 2019 avec quelques  innovations.
Après  l’introduction en 2018 de la distinction spéciale dénommée Jean MICHEL KANKAN, le FESTICO a évolué cette année avec un nouveau concept qui colle bien au rire. Il s’agit de la « soirée spéciale humour », qui a eu lieu vendredi 03 mai 2019 à 19h dans la salle Sita Bella.  A côté de la soirée spéciale humour, la diffusion des webséries vient compléter la liste des innovations de 2019.
Il faudrait rappeler que l’objectif principal du FESTICO est « de donner plus de visibilité au jeunes comédiens et cinéastes qui seront sur scène. Et aussi offrir une plateforme d’échanges entre les professionnels qui seront là et les amateurs de Cinéma ».
festico-yaounde-ferdinand-engo-lefilmcamerounais-3
Cette mission sera assuré en partie grâce à la chaine Canal+, qui diffusera le rapport du FESTICO 2019. La Cérémonie de clôture a lieu ce dimanche 03 mai à la salle Sita Bella.
Crédits photos : Festico 
N.J.S.
Advertisements

FESTIVAL : Ecrans Noirs 2019, l’édition de toutes les revendications ?

festival-ecrans-noirs-2019-lefilmcamerounai-5

La 23ème édition du Festival Ecrans Noirs ne s’annonce pas de tout repos pour le comité d’organisation dudit Festival, cette année. L’appel à films n’est pas encore terminé, qu’il pleut littéralement des revendications de toute part, qui rendent les perspectives de cette 23ème édition aussi floues que le logo que vous voyez sur ce chapeau. Vivement la conférence de presse !

La Rédac’ ne saurait vous dire où tout a commencé, mais elle a quand même sa petite idée : John Dumelo. L’acteur ghanéen a été en effet annoncé en grande pompe sur la page Facebook Officielle du Festival Ecrans Noirs comme invité potentiel de marque de cette 23ème édition. Quelques minutes plus tard, un hashtag naissait sur la toile, lancé par le Cinéaste Raphael Matouké : #ngijolauxecransnoirs2019. Devenu très vite viral, le mouvement n’a pas été du goût de tout le monde, puisque le réalisateur du court-métrage “Noqra Zarka” (nommé aux LFC Awards 2018) Eric Demtare, a réagi à contre-courant d’un engouement qui se faisait de plus en plus grandissant.

festival-ecrans-noirs-2019-lefilmcamerounai-3

De quels “VRAIS” problèmes parlent-ils ? Nous avons bien entendu mené l’enquête pour vous ! Tout d’abord, les conditions de projection des films en salles : elles atteindraient parfois, si ce n’est souvent, la jauge “exécrables”. Ensuite, le public absent de quasiment toutes les séances, mais pourtant présent aux Cérémonies d’Ouverture et de Clôture. Les théories vont bon train sur le désintérêt de ce public tant convoité par les Cinéastes et par le Festival lui-même, mais beaucoup estime que faire payer l’entrée par exemple est une erreur, surtout lorsque le premier objectif est de réconcilier les films avec leur cible. La multiplication des lieux de projections serait un autre problème, parce que les spectateurs n’ont pas la possibilité de voir tout ce que la programmation a concocté pour eux. Frank Olivier Ndéma a ainsi lancé à son tour un hashtag “#PublicEnSalle2019”, allant jusqu’à proposer une stratégie aux airs de défi au Délégué Général Bassek Ba Kobhio, à qui il promet de remplir deux séances de n’importe quelle production si on lui donne en contrepartie ce qu’il veut.

festival-ecrans-noirs-2019-lefilmcamerounai-2

Le problème qui a été soulevé par le hashtag #ngijolauxecransnoirs2019 est celui de la valorisation des talents Camerounais. Les passions ont été déchainées, le sujet s’est même éloigné jusqu’à attirer l’attention de la bloggueuse béninoise et passionnée de Cinéma Cornélia Glele, qui s’est étonnée de certains propos qu’elle a jugé (à raison ?!) “Xénophobe”. La présence de Thomas Ngijol au Festival Ecrans Noirs est-elle une priorité face à des mauvaises conditions de projection, à un public absent en salles, à des Cinéastes qui estiment être peu considérés durant le Festival ? C’est la question que s’est apparemment posée Eric Demtare. En réponse au buzz qu’a été ce hashtag, le Festival a posté une photo de l’acteur Alain Bomo Bomo, suggérant la possibilité qu’il soit le Maitre de Cérémonie de cette 23eme édition.

festival-ecrans-noirs-2019-lefilmcamerounai-1

Le Festival Ecrans Noirs a lieu cette année du 13 au 20 juillet 2019. La conférence de presse est attendue de pied ferme par la communauté des Cinéastes et son Délégué Général, Bassek Ba Kobhio, devra certainement s’armer de réponses convaincantes et agir ensuite de façon concrète pour montrer qu’il est à l’écoute, toujours.