TO READ : Festival Ecrans Noirs, swaggée* comme une Programmatrice !

francoise-ellong-festival-ecrans-noirs-lefilmcamerounais-4
Patrick Timbe, Stéphanie Beyala & Eric Demtare

Le temps d’une chronique, je vous embarque au Festival à venir “Écrans Noirs”, qui fête cette année son 20ème anniversaire. Autant vous dire que le gâteau s’annonce imposant ; il n’y a plus qu’à espérer que BBK (Bassek Ba Kobhio) ait suffisamment de souffle pour éteindre toutes les bougies là du premier coup …

Là haut, juste avant le chapeau, vous voyez la Team visionnage ! “Les 4 Fantastiques”, c’est ainsi qu’en toute humilité (c’est évident), j’ai baptisé cette petite équipe à la fois jeune, dynamique et constituée exclusivement de passionnés de Cinéma. Les cheveux rouges de Stéphanie et nos regards mi Scarface mi Avengers crédibilisent le surnom je trouve, mais venons-en au fait.

Là où tout a démarré

Si vous étiez là en 2013 lors de la 17ème édition, vous avez certainement découvert en ouverture du Festival mon premier long-métrage avec Patricia Bakalack, Bruno Henry et Alain Bomo Bomo en rôles principaux. Le Cameroun découvrait officiellement l’énergumène que je suis du haut de mon mètre … allez je vous laisse deviner, mais ne soyez pas trop généreux !

Autant vous dire que même plusieurs mois après les Écrans Noirs, les médias n’avaient qu’un seul mot à la bouche : “W.A.K.A” ! Je vous passe toute l’incroyable aventure qu’est jusqu’aujourd’hui ce film, pour en venir à ce moment où je suis de passage dans les bureaux de l’Association Écrans Noirs, soit trois ans plus tard et où BBK, après une conversation qui n’avait rien à voir avec son Festival, décide de m’en confier la programmation !

Le 100 mètres loin des préjugés

Une fois le choc passé, il a fallu garder l’information jusqu’à ce qu’elle apparaisse officiellement sur le site Internet des Écrans Noirs. Entendre les gens autour de soi parler du Festival, pronostiquer sans pouvoir participer ne serait-ce qu’un peu à la conversation de peur de se faire griller, imaginez la frustration ! Mais j’ai tenu bon et c’est avec plaisir que Le Film Camerounais a annoncé la nouvelle !

Et vlan ! Le temps des préjugés a sonné. Entre ceux qui ont trois tonnes de choses à dire sur le calvaire que ce serait de bosser avec un BBK d’un côté et ceux qui partent du principe que Françoise Ellong (je cite) “s’agite trop“, la sportive que je suis (plus d’une dizaine d’années de HandBall) s’est vite débarrassée de tant d’énergies négatives. Qu’on attende mon mètre … (vous n’avez toujours pas trouvé ?) au tournant ou pas, la Team visionnage et moi même avons pris un plaisir immense à découvrir des films locaux et venus du monde entier et à en faire la sélection !

On fait l’bilan, calmement

Beaucoup de films ont atterri aux Écrans Noirs cette année et heureusement que mes 3 fantastiques ont fait preuve de rigueurs et d’objectivité. Quant à moi, j’ai découvert un véritable amoureux du Cinéma, un franc parlé saupoudré de punchlines inoubliables et une force rare en la personne de Monsieur Bassek Ba Kobhio. Oui, oui, souffrez de lire ce que vous appellerez “atalaku” à raison !

Le verdict est pour bientôt. Pas de robes de princesse pour moi cette année, je doute avoir le temps d’être nyanga** quand tous les Cinéastes vont se verser sur moi poser leur milliard de questions. Ils ne savent pas le plaisir que j’aurais à leur répondre, car je connais tous leurs films : sans exception.

Chers futurs festivaliers, rendez-vous du 15 au 23 Juillet prochain à Yaoundé découvrir les films que nous avons choisi pour vous !

Un dernier mot pour Patrick, Stéphanie et Demtare : YOU GUYS ROCK !

* swagée = habillée avec style

** nyanga = coquette

F.E.

Advertisements