Tag Archives: musing derick

FESTIVAL : 21 films camerounais au festival Écrans noirs 2018

LM-Internationaux-Ecrans-noirs-2018-lefilmcamerounais2
© Picture from Écrans noirs website

La sélection officielle du Festival Écrans Noirs 2018 a enfin été dévoilée. Au total, ce sont 21 films camerounais qui ont été sélectionnés à cette grande fête du Cinéma qui aura lieu du 13 au 20 juillet à Yaoundé et Douala. 

Elle était attendue. La sélection officielle de la 22ème édition du festival Écrans Noirs est maintenant connue. Sur un total de 70 films répartis en 10 catégories∗, 21 sont camerounais. Et c’est sans surprise dans les catégories Longs Métrages Camerounais et Courts-Métrage Camerounais que l’on retrouve la plupart des films du 237 Land. Parmi les Longs métrages made in Mboa, ont été sélectionnés:  

LM-Camerounais-Ecrans-noirs-2018-lefilmcamerounais1
© Picture from Écrans noirs website
  1. A man for the week end d’Achille Brice, qui raconte l’histoire de Candy, qui fait appel à son stagiaire pour jouer le rôle de son « fake » fiancé l’espace d’un week-end. 
  2. “Peau de Panthère” de Brice Numkam sur le combat d’un homme pour la succession au trône de son père. 
  3. “Ward Zee”, le thriller de Delphine Itambi, autour d’une jeune mère dont il n’existe plus aucune trace d’elle enceinte et de son nouveau né après son réveil. 
  4. “Les Nanga” de Pouamo Djiélé, un film autour d’une bande d’amis soudés comme les cing doigts d’une main.
  5. “Tenacity” de Musing Derick, un film sur la guerre civile. Tout comme « Minga et la cuillère cassée » et « Rebel Pilgrim », le film est sélectionné dans la catégorie Longs Métrages Afrique Centrale.

  1. “Rebel Pilgrim” de Paul Samba et Chinepoh Cosson raconte l’histoire de Leyonga, 17 ans, que le père veut marier à son vieil ami pour pouvoir payer la dote de sa quatrième femme.
  2. “Little Cindy” de Billy-Bob Ndive Lifongo sur la disparition d’une petite fille de 7 ans lors d’une réception organisée pour elle par ses parents dans leur résidence familiale.
  3. “Married Single” de L.T. Njeck, ou quand un homme se détourne de vous parce que vous n’arrivez pas à lui donner d’enfants.
  4. “A good time to divorce” de Nkanya Nkwai sur les drames du divorce au sein de la famille. 
  5. “Minga et la Cuillère Cassée” de Claye Edou. Sélectionné dans 3 catégories (Longs Métrages Internationaux, Longs Métrages Afrique Centrale et Longs Métrages Camerounais), le film d’animation relate les fantastiques péripéties de Minga, une orpheline chassée de la maison par sa belle-mère pour avoir cassé une cuillère.

Les nominés pour la catégorie Courts-Métrage Camerounais sont: 

CM-Camerounais-Ecrans-noirs-2018-lefilmcamerounais6
© Picture from Écrans noirs website
  1. “Coincé” d’Ymolujo L.Ytemben raconte l’histoire de MBOLLO, qui s’en va à l’enterrement de son oncle accompagné par sa fille Daliah, sa petite amie Marie, son ex Daniella (mère de Daliah) et JOHANN le nouveau compagnon de cette dernière…
  2. “Le Challenge” de Cyrielle Raingou, un film futuriste porté par la belle Mbesso Sonita Fabiola qui incarne ici une impératrice prête à tout pour garder son accès à Internet, alors que celui-ci est en voie de disparition.
  3. “Tikaya” de Max Ngassa. Un film qui raconte l’histoire de Nita, une victime de guerre qui entreprend de se venger, mais la violence n’est pas facile à reproduire…
  4. “Mary Jane” de Frank Olivier Ndéma nous parle de trois jeunes hommes qui violent des femmes après les avoir droguées, jusqu’au jour où ils font la rencontre d’une jeune femme un  peu particulière …

15. “Un Baiser pour deux” de Dante Fox est l’histoire de PAULA, qui tente de séduire FREDDIE, le meilleur ami installé en France de son copain, dans l’espoir d’aller en Occident.

16. Mes Silences de Benjamin Eyaga. Également sélectionné dans la catégorie Courts Métrages Internationaux et Courts Métrages Camerounais, le film raconte l’histoire d’Andela, une orpheline harcelée par un prêtre qui lui fera subir un viol collectif.

17.SPECIMEN de Fab Manga. Sélectionné dans la catégorie Courts Métrages Internationaux et Courts métrages Camerounais, “Spécimen” est un film de science fiction qui raconte l’histoire de Clark Randal, sujet à des troubles de mémoire et au syndrome de persécution, jusqu’au jour où il rencontre Vince Blake…

Les quatre autres films camerounais ont été sélectionnés dans d’autres catégories.

  1. “SAMBA” d’Enah Johnscott, sélectionné dans la catégorie Série, parle des difficultés de foyer de deux créatrices de mode : Katrine et Noëlla.
  2. “Rêve Corrompu” de Chantal Youdom, sélectionné dans la catégorie Documentaires Afrique Centrale, suit un jeune homme qui quitte son village en espérant prospérer en ville.
  3. “Pygmées à Ciel Ouvert” de Sanson Franck qui offre une plongée dans l’univers des pygmées qui ont choisi d’abandonner leur mode de vie traditionnel. 
  4. et “Ntarabana” de François Woukoache, autour du génocide rwandais de 1994.
Selection-DOC-Ecrans-noirs-lefilmscamerounais5
© Picture from Écrans noirs website

Soyez à l’affût les LFCinéphiles. Nous vous tenons informés dès que nous en savons davantage sur un de ces films en compétition.

M.N.

∗ Séries, Documentaires Afrique centrale, Panoramas, Longs Métrages Internationaux, Longs Métrages Étrangers, Longs Métrages Camerounais, Longs Métrages Africains, Documentaires internationaux, Courts Métrages internationaux et Courts Métrages camerounais.

Advertisements

PEOPLE : Laura Onyama, 24 ans et sacrée meilleure actrice aux Écrans Noirs 2016

laura-onyama-ecrans-noirs-lefilmcamerounais-1.jpg

Le 23 juillet dernier en direct sur Canal 2 International, le pays tout entier découvrait son joli visage : Laura Onyama à seulement 24 ans, est sacrée “Meilleure Actrice Camerounaise” par ses pairs pour son interprétation dans le film “Kiss Of Death” de Musing Derick !

C’était l’un des prix les plus attendus lors de la Cérémonie de clôture du Festival Écrans Noirs, qui fêtait cette année son vingtième anniversaire. Chez Le Film Camerounais, nous vous proposons de mieux connaitre l’heureuse élue et vous invitons dores et déjà à retenir son visage …

laura-onyama-ecrans-noirs-lefilmcamerounais-4.jpg

Laura Onyama est orginaire du Nord et du Sud Ouest Cameroun, diplômée de l’Université de Buea en linguistiques options science politique et administration publique. C’est en 2009 qu’elle fait ses premiers pas au Cinéma et deux ans plus tard, elle fait une petite apparition dans un court-métrage produit par New Age Entertainment intitulé “Heavy Rain”. De 2011 à 2014, elle termine ses études et décroche un emploi stable dans une grande entreprise de télécommunications.

laura-onyama-ecrans-noirs-lefilmcamerounais-2.jpg

Mais en 2015, Laura decide de tout lâcher pour revenir à sa vocation, car jouer et les plateaux de tournage sont les deux éléments désormais indispensables à son équilibre.  Une actrice que chez Le Film Camerounais, nous comptons suivre de très près.